Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mercredi 28 septembre 2016

Mes magnums (20)
un lubéron rose et bio

Château La Verrerie, lubéron 2015 



Ce qu’il fait là
Oui, vraiment, qu’est-ce qu’il fait là ? Un rosé 2015, il est bien gentil, mais il file à fond de cave, on le reverra avec plaisir l’année prochaine, débarrassé du stress de sa naissance et de sa mise en bouteille, apaisé (comme dirait l’autre), délicieux. Il est d’usage de boire dans l’été la production des vins rosés de Provence. Dans la plupart des cas, il n’y a rien d’autre à faire (en ajoutant des glaçons), mais dès qu’il s’agit d’un rosé de belle origine, on l’attend au moins un an, voire deux ou trois, on y gagne toujours. Les meilleurs rosés sont tous des vins de garde.

Pourquoi on l’aime 
On l’aime comme on aime le Lubéron, comme on a pu s’attacher à en connaître chaque sentier et le Café de la Poste à Goult. Et les mas secrets au milieu des garrigues et des chênes verts, « exceptionnels avec piscine ».

Combien et combien 
4 000 magnums. 29 euros le magnum.

Avec qui, avec quoi
Avec le soleil et le ciel bleu, les amis choisis pour cet usage, la gastronomie de circonstance. Ce vin ira à peu près avec tout.

Il ressemble à quoi 
À du vin de couleur rose.
Mais du vin.
Mais rose.
Et bio.
Et, en magnum, c’est tellement mieux à regarder.

La bonne heure du bonheur 
Au zénith ou au couchant. Au bord de l’eau ou sous la treille. Ce genre d’évidences déclinées avec gourmandise, on va vite se croire dans les pages de Côté Sud.

Le bug 
La bouteille très stylish. Est-ce vraiment un bug ?

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Joli vin plein de vivacité et de profondeur, avec une palette aromatique finement acidulée sur les agrumes et les fruits rouges. L’ensemble a de l’allant et de la vivacité. 15/20


Ce texte a été publié sous une forme différente dans ENMAGNUM numéro 4. Il fait partie d'une série de onze "interviews de magnums".
Toutes les photos de la série Mes magnums sont signées Fabrice Leseigneur.

Voici ENMAGNUM #05, en vente chez votre marchand de journaux depuis quelques jours